En tournée avec le Parminou

Nouvelle formule 100% sécuritaire présentée à l'automne 2020 !

Affiche non-officielle - Cliquez pour aller sur Parminou.com
Affiche non-officielle - Cliquez pour aller sur Parminou.com

Le Théâtre Parminou sillonne la province avec Qui a tué Freebird ?, un spectacle sur la radicalisation et le vivre-ensemble, destiné à favoriser l'esprit critique chez les adolescents et jeunes adultes. Annie Kim Thériault reprend le flambeau du personnage d'Asma, une jeune Québécoise d'origine algérienne aux convictions résolument pacifistes, en remplacement des comédiennes Talia Hallmona et Lamia Benhacine.

 

Quatre jeunes emplis d’idéaux et prêts à défendre leurs valeurs.

Quatre jeunes vulnérables, sensibles

Quatre êtres parfois perdus et désabusés dans le chaos de tout ce qui les entoure.

Quatre voix en quête d’une place assez grande pour eux dans une société qui leur échappe.

Quatre comme tant d’autres, habités par des préjugés.

Quatre différents réunis autour d’un projet commun.

Quatre bouleversés par un même événement.

Quatre jeunes en quête de vérité.

Et pour la trouver et la défendre, doit-on se rendre jusqu’à la violence ?

 

Mis sur pied par le Théâtre Parminou dans le cadre du Plan d'action du gouvernement du Québec pour contrer la radicalisation, le projet Qui a tué Freebird? a été lancé en 2017 et n'a pas cessé d'être joué depuis, autant en milieu urbain que dans les établissements scolaires en région.

 

La peur de l'autre, la méfiance, la discrimination, les préjugés, l'injustice et l'amitié sont quelques thèmes abordés dans la pièce écrite par Hélène Desperrier en collaboration avec le metteur en scène Hugo Turgeon.  D'abord écrite pour un public de 14 à 17 ans, elle est adaptée en 2020-2021 dans le but d'être présentée dans une quinzaine de cégeps.

 

LA PIÈCE DANS LES MÉDIAS :


Écrire commentaire

Commentaires: 0